Pour ou contre le prélavage de tissus?

13 Mar 2015

Pour ou contre le prélavage de tissus?

 

J’ai toujours été pour le prélavage de tissus avant la conception d’une courtepointe et la plupart de ma clientèle suive mes conseils.  Cependant, il y en a quelques-unes qui sont toujours contre l’idée.  Mais, suite à mon récent incident, tout le monde est convaincu des bienfaits du prélavage.

 Commençons par le début

Pour débuter, permettez-moi de commencer par expliquer pourquoi je conseille le prélavage des tissus. Comme nous travaillons avec des tissus 100% coton, je crois fermement que nous avons besoin pour les faire rétrécir avant que nous commencions la confection. Et le coton va rétrécir avec la chaleur dans la sécheuse.

 Je ne recommande cependant pas de laver à l’eau chaude, la chaleur de la sécheuse suffit.  Si quelqu’un hésite je leur demande à qui ira la courtepointe? Si elle est pour un enfant, vous pouvez parier que sa mère la lavera à la machine à eau froide puis la mettra dans la sécheuse. Étant une mère de 3 jeunes garçons, je peux témoigner du fait qu’un enfant sera malade ou fera pipi dans son lit dès la première nuit avec la nouvelle courtepointe. Je me souviens d’avoir à laver une courtepointe à 2 heures du matin et quand un enfant est malade à cette heure de la nuit, nous n’hésitons pas de laver à la laveuse et sécheuse… surtout en plein milieu de l’hiver.

 Une autre raison? Eh bien, imaginez que vous venez de terminer une courtepointe de format Queen pour offrir  et il correspond parfaitement au mesure du lit avec les épaisseurs de matelas.  Mais la première fois qu’elle est lavée, il va rétrécir d’environ 5% …. donc si votre courtepointe mesure 97 ” de large, cela représente près de 5 ”!  Est c’est juste assez pour voir le matelas sous la courtepointe. De quoi rager!

 Toujours pas convaincu?

Bien que les fabricants ont fait des efforts considérables pour veiller à ce que les teintures soient bien imprégner dans la fibre du coton et qu’ils ne déteignent pas, ce n’est toujours pas une garantie pour les couleurs primaires magenta et cyan. Donc, si vous travaillez sur un redwork, s’il vous plaît! prélaver et veiller à ce que vos tissus ne déteignent pas autrement vous aurez une belle courtepointe rose au premier lavage.  Il est également à noter que tous les batiks sont teints à la main et vont déteindre au premier lavage.

 Voici donc les raisons pour lesquelles je recommande de laver les tissus avant de débuter une courtepointe.  Vous pouvez simplement les rincer à l’eau si vous êtes sûr qu’ils ne déteignent pas (sinon essayez le vinaigre) pour ensuite les mettre au cycle coton dans la sécheuse. Et ce même si vous vous pensez qu’elle ne sera jamais laver ou, pis encore, si vous ne ferez que l’envoyer au nettoyeur.

 Cependant, j’ai une clientèle qui refuse catégoriquement de laver les tissus car elles se contentent de faire des murales et adorent la texture d’un tissu neuf. Je suis toujours restée perplexe, ne sachant quoi leur dire tout en étant sûr que cela n’était pas une bonne idée…. Et maintenant je sais pourquoi.

 Je eu le malheur de brûler l’intérieur de mon poignet droit avec de la vapeur d’eau pendant une de mes tentatives de préparation de repas. Je l’ai toujours dit, je préfère coudre que faire de la cuisine!  Une fois la douleur passée, je n’y pense plus et retourne travailler à la boutique le lendemain.  Quatre jours plus tard, une cliente regarde ma blessure et me conseille fortement d’aller voir un médecin.  Comme elle est infirmière, Je l’écoute et me rends à un clinique ou on me dit que j’ai une infection. On me traite aux petits oignons!  Je me rends tous les soirs à la clinique pour changer les pansements, mais une semaine plus tard, il n’y avait aucune amélioration, bien au contraire. Quand ils m’ont enfin demandé ce que je faisais dans la vie, ils ont vite compris et m’ont banni de mon magasin jusqu’à ce que j’ai récupéré.

 Pourquoi? Croyez-le ou non, les tissus sont considérés comme un environnement hostile!

 Je ne pouvais pas croire ce que j’entendais. Lorsque j’en ai parlé avec une autre amie artisane, elle a expliqué que sa grand-mère était couturière et s’était coupé la main.  Elle a continué à coudre et les produits chimiques dans le tissu, dont les colorants,  ont infectés la plaie.  Malheureusement, puisque cela s’est passé avant les antibiotiques, elle en est morte.

 Donc pensez à ceci la prochaine fois que vous commencez une courtepointe sans laver les tissus …

Porteriez-vous des sous-vêtements neufs sans les avoir nettoyés?

13 Commentaires

  1. Bonjour Claire,

    j’ai un question pour vous. J’ai commencé à faire de la courtepointe il y a quelques années. Je ne réalise que de petit projet ( napperons, chemin de table etc. ) Bien entendu ces objets doivent être lavés assez souvent. Malgré que je lave mes tissus avant la réalisation, après le lavage de mes napperons terminés, ils ressortent toujours de la laveuse ¨puffés ¨autour des coutures. Est-ce normal. Si non, êtes-vous en mesure de m’expliquer mon problème? Je vous remercie.
    Danielle

    1. Coucou Danielle
      Oui c’est normal! Mais vous pouvez diminuer l’effet en évitant la sécheuse… et vous pouvez même repasser. Mais quand vous dites que vous les lavez… est-ce que vous les mettez dans la sécheuse aussi?

      1. Bonjour Claire, oui je les mets à la sécheuse. Pour mes prochains, je les ferai sécher à l’air sans passer par la sécheuse. Je vous remercie pour votre précédente réponse.
        Danielle

  2. Bonjour,
    Je viens de terminer la confection d’une courtepointe dite pointes folles. Elle n’est pas encore assemblée avec l’endos. Je voudrais la laver avant de l’assembler étant donné qu’elle est de grandeur Queen et qu’elle a touché le plancher quand j’ai brodé toutes les pointes (elle n’est pas tachée). Mais j’ai une très grande frousse quant au lavage puisque certains tissus ont été prélavés et d’autres non. Les tissus sont le coton et un peu de batik. Quels conseils me donnez-vous pour le lavage? Et avec quel savon? Quant au séchage j’avais pensé utiliser la sécheuse à air froid quelques minutes et ensuite la corde à linge. Certains sites suggèrent d’utiliser Jacquard Synthrapol, je ne connais pas ce produit. C’est un travail qui a duré assez longtemps pour justifier mon interrogation quant au lavage. Merci à l’avance de votre réponse. Mme Bélanger

    1. Bonjour Diane,
      Désolée pour le retard… j’étais parti en vacances sans WIFI…. à quoi pensais-je???? LOL
      Il ne faut ABSOLUMENT PAS laver une courtepointe avant qu’elle ne soit piquée…. tout votre travail pourrait se défaire à cette étape puisqu’elle demeure énormément fragile.
      Terminez le piquage et ensuite vous pourrez la laver. Je conseille toujours de prélaver les tissus avant de commencer (lire https://courtepointeclaire.ca/pour-ou-contre-le-prelavage-de-tissus/) cependant comme il est trop tard dans votre cas, je suggère à l’eau froide au cycle délicat avec beaucoup de ”color catcher”. Le Synthrapol est bon quand vous le faites avec les tissus AVANT de faire votre courtepointe… c’est à ce moment que vous pouvez fixer vos couleurs. Je conseille aussi d’éviter la sécheuse… surtout si votre pièce est lourde et que les tissus n’ont pas été prérétrécis.
      Bonne chance!

  3. Bonjour Claire,

    Je viens de découvrir votre blog…quel chance! Je m’apprête à faire une courtepointe de bébé en flanalette et je me posais la question à savoir si je devais laver les tissus avant car je sais que cela rétrécie beaucoup. Habituellement, je lave toujours mes tissus. Merci d’avance de votre réponse!

  4. Bonjour
    Je planifie justement une courte pointe en flanelle pour un lit Queen et je dois acheter mon tissus. Quel quantité de plus dois-je acheter pour prévoir le rétrécissement au séchage? 5-10% ou autre calcul. Merci beaucoup!

    1. Bonjour Véronique!
      Oui il vaut mieux rajouter 10% à votre quantité de flanelle pour le patron. Bien mouiller (rinçage rapide… aucun savon) et mettre dans la sécheuse. Vous pouvez même répéter deux fois pour vous assurer que cela ne bouge plus. Vous verrez en même temps si la flanelle ne fait pas de “mouton” et reste de bonne qualité. Ce serait dommage de passer des heures à faire une courtepointe pour se rendre compte à la fin qu’elle n’était pas assez de bonne qualité.
      Amusez-vous bien!

      1. Merci pour votre réponse rapide. Je commence a faire de petit projet de couture et avoue ne pas mettre concentrer sur la qualité du tissus jusqu’à présent. Que dois-je rechercher comme critère pour une flanelle lit Queen dont je parlais ! Merci grandement !

        1. Vous voulez une flanelle qui a une grande densité de fils au pouce. Si vous regarder l’endos, il doit être presque rugueux…
          La flanelle n’est rien de plus qu’un coton frotté pour donner l’effet. Si la densité est faible, elle sera très fragile. Donc ne surtout pas prendre le même tissu que celui pour faire des pyjamas!
          Vous me suivez?

  5. Bonjour Claire,
    Partout dans vos publications j’apprécie votre souci du détail et votre
    J’ai comme habitude de toujours prélever mes tissus que ce soit pour coudre des vêtements et maintenant la courtepointe. Cependant j’ai un petit questionnement concernant le molleton. Sachant qu’on utilise un molleton en 100% coton, est-ce que ce dernier doit aussi être prélevé pour éviter qu’il ne rétrécisse lors du lavage de la courtepointe?
    Merci de savoir si bien partager votre passion.

    1. Merci de m’écrire
      Comme le molleton est aggloméré et non tissé, on ne peut pas le nettoyer à l’avance car il perdrait de ses propriétés. C’est pour cette raison qu’il faut absolument acheter un molleton de meilleure qualité. J’adore le Quilter’s Dream car il est pré-rétréci et conserve une très bonne densité.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CONNEXION