C’était un petit bonheur

22 Oct 2017

C’était un petit bonheur

Cette chanson, ma sœur et moi l’avons chantée maintes fois dans notre jeunesse.  De mon côté je ne comprenais pas très bien le sens des paroles, mais je la chantais car cela faisait plaisir à nos parents.

Cette semaine, je me disais qu’il fallait bien que j’écrive un blog pour expliquer mon nouveau site web et je cherchais l’inspiration… les mots justes pour expliquer mon cheminement depuis janvier.

En faisant le taxi pour l’un de mes enfants, j’allume la radio.  J’ai commencé par rager car mon conjoint avait changé le poste… mais je me suis vite calmée lorsque j’ai entendu la voix de Félix Leclerc chantant Le P’tit Bonheur.  Tout d’un coup, la chanson prenait tout un nouveau sens à mes yeux et je trouvais les mots qu’il me manquait pour écrire mon blog.

En mars dernier, j’ai décidé de prendre une pause. Une vraie pause… celle que je me suis promise l’année dernière mais que je n’ai jamais faite.  J’ai TOUT arrêté. Je me suis isolée dans mon sous-sol pour reprendre goût à faire de la courtepointe non pas pour écrire un patron ou donner un cours, mais simplement pour mon plaisir personnel.  J’ai puisé de l’inspiration dans les notes que j’ai prise en interviewant Nancy Crow, Victoria Findlay Wolfe, Kit Vincent, Deborah Miller et Deborah Kemball ainsi que plusieurs autres artistes.  J’ai fait une introspection et je me suis mise à créer sans aucun but, autre que celui de me faire plaisir. 

Vous savez quoi?  J’y ai pris goût!

Puis je reçois un courriel d’une Directrice de production de Vero.TV me demandant de collaborer pendant un segment C’EST FAIT ICI de la production SOIS (un magazine mode/beauté/design présenté sur la plateforme Véro.tv).  Au début, je croyais que c’était un canular mais je réponds tout de même dans l’affirmative… on sait jamais.  Par un beau samedi ensoleillé (sans doute le seul de l’été) je me rends donc à leur studio pour une journée qui m’a complètement changée.

Tout d’abord j’ai eu le grand privilège d’être maquillée et coiffée par l’équipe de Véro…  Mille fois merci encore!  Ça remonte le moral. Par la suite, j’ai amené mon fils Adrien qui rêve un jour d’être caméraman pour la télé…. Je sais qu’il n’a que 10 ans et que cela peut changer… mais le fait de pouvoir l’amener sur un plateau de tournage a vraiment marqué son imaginaire. Il a amené son appareil photo et sa caméra pour tout capturer, mais il a surtout vu le buffet bien rempli et à volonté.

Pendant qu’on me fait une beauté, l’équipe s’affaire à préparer le plateau en y déposant mes courtepointes ici et là.  Quand j’y pénètre, je suis subjuguée.  Tout est tellement beau que j’ai peine à croire que ce sont mes œuvres.  Que voulez-vous, je ne suis pas habituée de les voir si bien exposées.  Je passe ensuite devant la caméra et réponds à leurs questions.  Le tout dure deux heures et je sais que la capsule ne durera qu’une seule minute… je ne sais pas ce qu’il restera de ce beau moment.

Je rentre chez moi bien heureuse de ma journée en constatant qu’en douze ans, j’en ai fait des choses!

Quelques semaines plus tard, je reçois des demandes pour donner des conférences sur mon cheminement (trunk show).  Encore une fois, je pense que ce sont des canulars. Mais non!  C’est bien vrai!  J’avais oublié que le journal de l’Association Canadienne de la Courtepointe (CQA/ACC) a écrit un article à mon sujet en juin dernier.  J’ai donc passé l’été à travailler ma conférence, à trouver les bonnes pièces ainsi que les bons thèmes à aborder.  Le tout en 45 minutes. 

La semaine dernière, j’ai présenté ma première conférence à plus de 160 personnes!  C’était le baptême du feu!  Mais cela a été une belle expérience d’introspection et m’a permis de mieux définir ce que je recherche aujourd’hui.

C’est très étrange qu’au moment où je suis prête à tirer ma révérence, on me demande de participer à des conférences et une émission de télé.  Comme quoi qu’on ne veut pas que je prenne ma retraite!  Alors je me suis dit qu’il fallait en profiter pour me redéfinir en tant qu’artiste.  Et cela devait commencer par mon site web. 

« Enfin que j’ me suis dit, il me reste la vie!

J’ai repris mon bâton, mes deuils, mes peines et mes guenilles
Et je bats la semelle dans des pays de malheureux»

J’espère que le site vous plaira.

Nous allons ainsi pouvoir continuer de faire la courtepointe ensemble.

Écrivez-moi pour me faire part de vos questions et commentaires, il me fera plaisir de vous répondre.

 

8 Comments

  1. Wow! Bravo Claire, tu es une vedette maintenant.! Je suis bien contente que tu aies trouvé TA place en courtepointe. Ton texte est magnifique…et les photos aussi.

  2. Bravo Claire. Longue vie à Courtepointe Claire. Beaucoup de petits et de grands bonheurs. Merci à Félix pour la chanson et les moments passés au P’tit Bonheur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *