7. Le montage

5 Août 2015

7. Le montage

Le montage de la pièce est un moment critique, il faut conserver notre précision tout en s’assurant que nous assemblons nos blocs dans le bon sens.  Il arrive souvent qu’à ce stade-ci nous soyons un peu essoufflés et que nous cherchions simplement à terminer le projet pour aller à un autre.  C’est alors que les erreurs de montage ont lieu et nous les voyons seulement après que la pièce soit piquée. 

Pour éviter ceci, je conseille de poser tous les blocs sur votre mur de création et de regarder bien attentivement pour trouver les erreurs.  Si vous aimez jouer au jeu Trouver les 10 différences dans le journal alors vous allez vraiment vous amuser ici!  Seulement nous ne savons jamais combien d’erreurs il y a.

 Donc le mur de création est vraiment une obligation pour toute personne voulant faire de la courtepointe.  Je dis qu’il s’appelle le mur de création quand tout va bien et le mur des lamentations quand tout va mal.  

Il y a plusieurs façons de le créer.  

 

Si vous avez une section de mur qui peut accueillir en permanence le mur de création alors optez pour  des panneaux isolant en mousse de polystyrène, les planches mesurent habituellement  2 pieds x 8 pieds X 2 pouces d’épaisseur  et vous pourrez les insérer une à côté de l’autre jusqu’à ce que vous ayez votre largeur désirée.  Les miens (oui j’en ai deux) sont 8 pieds x 8 pieds et conviennent pour des petits formats de courtepointes.  Les grands lits Queen et King ne peuvent être disposés en un seul morceau.  Donc pensez à la grandeur des projets que vous faites. J’ai rajouté un molleton de coton par-dessus en aspergeant la colle 505 sur les panneaux puis en rajoutant des épingles sur le pourtour du panneau.  Bien entendu le molleton devient plein de fils et cela peut déranger…. J’ai commencé à rajouter de la flanelle sur mon molleton, je peux donc l’enlever et la nettoyer à ma guise sans trop de difficulté. 

Si vous ne pouvez vous permettre d’avoir un mur de création en permanence, nous avons aussi des solutions.  Lorsque je me rends chez mes parents pour coudre, j’ai une planche de styromousse de 4 pieds par 6 pieds en permanence dans leur  entrepôt au sous-sol.  Je peux donc le remonter au besoin et y rajouter le molleton prévu pour le projet.  Je l’accote au mur de leur salle à manger le temps que je fasse mon projet puis l’entrepose à nouveau.   Certaines clientes ont opté pour l’achat d’un dessous de nappe et l’apposent au mur en laissant le côté mousse vers elles, leur projet colle assez bien pour faire le montage et le dessous de nappe est facile à ranger.

La dernière solution, je rêve de le faire dans mon sous-sol, serait de remplir un mur de liège et vous pourriez ainsi y épingler votre flanelle ou molleton au besoin.  Le liège est très beau donc ne dérangera pas le décor pour le reste de la famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CONNEXION