Une nouvelle obsession

13 Sep 2014

Une nouvelle obsession

 

Le lundi de Pâques, mon mari m’a parié que je ne pouvais pas passer une journée sans penser, faire ou respirer courtepointe….
J’ai cru que ce serait impossible ….. mais il m’a montré comment jouer à Candy Crush ………….

Maintenant je lui dis que je n’ai pas un problème de dépendance, alors il m’a parié que je ne pouvais pas jouer pendant un jour ……….
Voici ce que j’ai fait: 
J’ai sorti mon ordinateur pour utiliser mon logiciel EQ7 et j’ai conçu l’appui bras parfait pour jouer à Candy Crush ! Ou un coussin pour l’anniversaire de ma nièce à venir . Je n’ai pas encore décidé .
Une fois la conception faite , j’ai pigé dans mes tissus pour avoir l’assortiment de couleur idéal. J’ai même réussi à faire une douzaine de kits, juste au cas où je ne suis pas la seule obsédée . Je suis ensuite parti dans ma salle de couture pour commencer la rédaction du patron. Les bordures étaient amusantes à faire et le cadre était bientôt prêt pour les appliqués. Une fois l’entoilage thermocollant posé, mes appliqués étaient bien disposés. J’ai rajouté un molleton de laine à l’endos et fait le point satin tout autour.avec ma nouvelle obsession: Aurifil ! J’avais l’habitude de stresser lors du point satin , mais cette fois ci je n’ai eu vraiment AUCUN SOUCIS. Juste une couture lisse tout au long du projet . J’ai ensuite enlevé l’excédent de molleton de laine et rajouté du molleton Battilizer pour finir mon piquage et OUI de nouveau en utilisant Aurifil ! Les couleurs correspondant parfaitement avec mon tissu .
J’ai ensuite fini le tout comme un coussin . Imaginez la surprise de mon mari quand il l’a vu ! Je suis sûre qu’il va me parier la fin de semaine prochaine que je ne pourrais pas passer une journée sans penser, faire ou respirer courtepointe….
Voyez-vous le problème?
Commandez votre kit en cliquant ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CONNEXION