La petite histoire de ma courtepointe

28 Mar 2018

La petite histoire de ma courtepointe

C’est tout un honneur pour moi que ma courtepointe “Souvernirs de Sotchi” soit présentée au International Quilt Festival dans l’exposition « A Celebration of Colour ». Vous pourrez la voir à Chicago du 12 au 14 avril et à Houston du 8 au 11 novembre.

On m’a demandé de préparer un petit texte au sujet de la courtepointe pour le guide audio qui sera disponible à l’exposition et j’ai réussi à raconter l’histoire en moins de 90 secondes. Mais cela m’a fait réaliser qu’il y a tellement plus à raconter au sujet de cette courtepointe! J’ai donc pensé qu’un blog serait le meilleur moyen d’expliquer mon processus de conception pour cette courtepointe.

Courtepointe de Claire Haillot
Souvenir de Sotchi

Tout a commencé en février 2014 durant les Jeux olympiques d’hiver de Sotchi. Pendant que mon mari regardait le hockey, j’étais obsédée par les éléments décoratifs que l’on retrouvait autour de la patinoire. J’ai réalisé rapidement qu’on retrouvait les mêmes éléments en différentes couleurs un peu partout sur le site. Je me souviens avoir vu des drapeaux multicolores et des bannières flottant comme décorations dans le village olympique et c’est à ce moment-là que j’ai commencé à penser que ça ferait une belle courtepointe!

J’ai commencé à jouer avec des tissus pour obtenir le look. De nombreux échantillons ont été faits et mis de côté car le processus était fastidieux et j’aime faire des courtepointes « bébé fafa »  (i.e. bébé facile)

À l’automne 2015, j’ai retrouvé mon amie Deborah Miller au Houston Quilt afin de l’aider dans son kiosque PlumEasy Pattern.  J’en ai profité pour l’interviewer car je devais également écrire un article à son sujet pour le magazine Quilter’s World. Je me souviens d’avoir écrit l’article durant le vol de retour et il y avait une chose qu’elle m’avait dite pendant notre interview qui résonnait toujours au plus profond de mon âme:

“J’ai commencé PlumEasy Patterns parce que j’avais un patron génial (Folded Star Hot Pad) et je voulais le partager avec le monde. Je ne voulais pas qu’il meure avec moi. Je voulais que ce soit mon patrimoine à léguer. “

Cela m’a fait penser à mon propre cheminement. Si je meurs demain, quel serait mon legs?

Je pensais à la dernière courtepointe terminée et je ne trouvais pas qu’elle était représentative de ma personnalité. Ne vous méprenez pas, c’est une belle Étoile de Bethléem qui a remporté un ruban de deuxième place. Mais ce n’était pas un reflet de ce que j’aimais faire en tant que quilteuse. Il a fallu peu de temps pour que mon moi intérieur crie ce que je voulais vraiment finir. C’est à ce moment-là que mes dessins de Sotchi me sont revenus à l’esprit … Je savais alors et là que je devais finir ce que j’avais commencé.

Les bonnes nouvelles étaient que Deborah pouvait m’aider! Son patron est basé sur un entoilage imprimé et j’ai réalisé que c’était aussi le meilleur moyen de simplifier mon modèle.

Quand je suis rentré à la maison, mon fils travaillait à ses cours de géométrie. J’ai volé ses règles et compas pour faire une maquette que j’ai photographiée et envoyée à Deborah en lui demandant si elle pouvait imprimer ce modèle pour moi. Quelques semaines plus tard, les panneaux d’entoilage étaient livrés à ma porte et j’ai passé le mois suivant à travailler sur le projet à chaque instant que j’avais. J’ai même pris la moitié de l’espace dans le sous-sol pour créer mon studio maison, que j’appelle ma « Quilt Cave ». Cela m’a permis de travailler à la maison plutôt qu’à la boutique.

Il y a plus de 200 tissus dans la courtepointe
J’ai lavé tous les carrés avant de les couper!

Il y a plus de 200 tissus différents dans cette courtepointe. Je savais que j’avais besoin de beaucoup de couleurs, donc depuis le début de 2014, j’ai commencé à mettre de côté des carrés de tissus contenant de gros motifs avec beaucoup de couleurs. Les jaunes et les violets étaient les plus difficiles à trouver car ils ne contiennent pas beaucoup de contraste. Et ce modèle a besoin de beaucoup de contraste pour donner tout son effet.

À ma grande surprise, c'est cette partie que j'ai trouvé le plus difficile
L’audition pour choisir le tissu de bordure

Choisir la couleur de la bordure était probablement la partie la plus difficile de toute la courtepointe. Je l’avais imaginé noire, mais une fois les panneaux terminés, ça ne fonctionnait plus. J’ai auditionné des blancs, des gris, du chocolat, du rose et même du sarcelle! Mais c’est le bleu marine qui m’a plu.

Le choix de Colleen pour le piquage a été très judicieux
Détail du piquage de Colleen Paul

À Noël, la courtepointe était chez ma talentueuse amie Colleen Paul pour être piquée. Je savais exactement comment traiter les panneaux, mais je n’avais aucune idée pour les bordures. Colleen a encore une fois exécutée sa magie et a piqué de beaux dessins qui complimentent les panneaux.

Pendant que je travaillais sur la courtepointe, j’envoyais des photos à Deborah pour lui montrer comment les panneaux avaient résolus mes soucis. Et c’est ainsi que nous avons conçu le patron La Danse des diamants qui a été présenté au Spring Quilt Market de 2016.

J’ai également soumis la courtepointe au Vermont Quilt Festival et j’ai gagné une deuxième place en juin 2016. J’avais l’intention de décorer ma chambre pour placer la pièce au-dessus de mon lit, mais j’ai dû faire face à des problèmes de santé et l’ai laissée aux oubliettes. C’est un un tweet de Quilt Inc. qui a attiré mon attention durant mes vacances de Noël.  Le tweet indiquait qu’il restait que quelques jours pour inscrire nos courtepointes à leur nouvelle exposition à venir intitulée “Une célébration de la couleur”. Comme ma pièce était entreposée depuis un an au sous-sol, je me suis dit que je n’avais rien à perdre.

Et le reste, comme on dit, c’est de l’histoire ancienne!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CONNEXION